Etape achat immobilier

Rc Pro agent Immobilier

Quelles sont les étapes d'une vente immobilière ?

Un achat immobilier est une démarche importante et complexe. Pour se lancer dans cette aventure, il faut bien avoir en tête tout ce que cela implique. Le processus peut être long, et de nombreux interlocuteurs sont impliqués à chaque étape pour un achat immobilier. L’agent immobilier peut vous accompagner dans la réalisation de votre opération.

Déterminer votre budget

En premier lieu, il faut calculer le budget de votre projet immobilier. Pour acheter un appartement ou une maison, les recherches seront longues. Plus vos critères seront précis, plus il sera aisé de trouver votre bien idéal.
Avant de lancer vos prospections, il faut tout d’abord faire le point sur votre apport. Il est souvent conseillé de disposer au moins du montant des frais de notaire en apport personnel. Cela correspond à environ 7% du prix total du bien. Cependant, plus l’apport sera élevé, plus l’obtention et la négociation du crédit sera facile. À partir de 20% d’apport, les banques seront très réceptives à vos demandes.
Ensuite, en fonction de vos revenus, il vous faudra déterminer votre capacité d’endettement. Au total, votre endettement ne doit pas dépasser 33% de l’ensemble de vos revenus. Vous pouvez ainsi calculer le montant maximum que vous pourrez emprunter. Les simulateurs en ligne sont de bonnes aides pour obtenir une estimation précise. Avec cette étape achat immobilier, vous pouvez déterminer avec justesse le prix de votre investissement.

Trouver votre bien

Il est temps de lancer les recherches et de commencer les visites ! Que ce soit entre particuliers ou par une agence, il est conseillé de réaliser de nombreuses visites de biens.
Même si un bien vous plaît, à cette etape achat immobilier, il ne faut pas se précipiter. Vous pouvez sélectionner quelques biens et revenir avec un ami, un membre de votre famille ou un entrepreneur. En cas de travaux, celui-ci sera à même de faire une estimation rapide du montant pour vous aider à faire un choix. Si c’est un bien en copropriété, renseignez-vous également sur les parties communes.
Vient ensuite le moment de faire une offre au vendeur. Il faudra alors attendre sa décision, et peut-être recevoir une contre-proposition. L’offre doit être faite à l’écrit et doit mentionner une date de validité. Si vous n’avez pas de nouvelles au terme de ce délai, c’est que votre offre n’est pas acceptée. Si au contraire elle l’est, il est temps de signer le compromis de vente !
Avec l’aide de votre notaire, cette étape est très importante dans votre projet immobilier. Elle engage les deux parties de manière formelle. Lors de la signature du compromis, il vous faudra verser entre 5 et 10% du prix de vente pour la garantie. Cela sera ensuite déduit du prix final versé au moment de la signature de l’acte de vente. Lorsque le compromis est signé, un délai de rétractation de 10 jours commence, vous permettant ainsi d’être sûr de vous. Ce document mentionne également des conditions suspensives, au cas où vous n’obteniez pas votre crédit.

Signer une promesse d’achat

Un fois trouvé le bien de vos rêves, vous pouvez signer une promesse d’achat au profit du vendeur (également appelé compromis de vente). Vendeur et acheteur s’engagent l’un comme l’autre à conclure la vente à un prix déterminé en commun. Juridiquement, le compromis vaut donc vente. La signature du compromis s’accompagne du versement par l’acheteur d’une somme généralement comprise entre 5 % et 10 % du prix de vente du bien. Cette somme est appelée dépôt de garantie. Son montant sera pris en déduction du prix de vente pour le règlement du solde de la valeur du bien lors de la signature final de l’acte notarié.

Quel est le délai de rétractation pour les acheteurs

L’acheteur d’un logement neuf ou ancien dispose d’un délai de dix jours (10 jours) pendant lesquels vous pouvez vous rétracter et annuler sans pénalité votre engagement (par l’envoi d’une lettre recommandée avec avis de réception).
Aucune justification vous sera demandée. Les fonds versés en dépôt de garantie doivent vous être restituées en totalité. Le délai de rétractation court à compter du lendemain de la remise en main propre (ou signature de l’acte s’il est conservé par l’officier public) en cas de promesse passée sous la forme authentique ou de la première présentation de la lettre recommandée avec avis de réception contenant l’avant-contrat.

La levée des conditions suspensives

Qu’il s’agisse d’une promesse de vente ou d’un compromis, acquéreur et vendeur peuvent décider d’un commun accord d’y insérer des clauses suspensives. Celles-ci permettent de prévoir la nullité de l’avant-contrat si certains événements surviennent avant la vente définitive.
Il peut s’agir, par exemple, d’un refus de prêt de la part de la banque de l’acquéreur, de l’exercice du droit de préemption par la commune, de la découverte d’une servitude d’urbanisme grave. Très souvent un délai de 45 jours est prévu pour la levée des conditions suspensives.

Monter votre demande de prêt

Le plus souvent vous serez amenés à souscrire un crédit pour financer votre acquisition. Il vous faudra tout d’abord constituer un dossier de demande de prêt. Pour cela, il faut regrouper vos fiches de paie, vos avis d’imposition, ou encore vos relevés de compte. Ces documents permettront à la banque de comprendre votre situation financière.
Vous pouvez vous adresser à votre banque en premier lieu, mais il est conseillé de faire plusieurs demandes. Un courtier peut être également sollicité, cela élargira encore les possibilités. Lorsque vous aurez trouvé une offre de prêt qui vous convient, vous obtiendrez un accord de principe. Ce document sera à transmettre au vendeur afin de lui montrer que votre projet est en bonne voie !
Suivant la banque choisie, vous pourrez être amené à choisir une assurance emprunteur. Le coût de cette assurance est important dans un projet d’emprunt immobilier. Il peut faire varier l’ensemble du prix du prêt et les conditions peuvent être plus ou moins contraignantes. Il est important de décider si vous préférez garder l’assurance proposée par la banque ou solliciter un autre établissement.
Lorsque tous ces détails seront réglés, votre banque vous enverra votre offre de crédit. À la réception de ces documents, vous devrez respecter un délai de réflexion de 10 jours. Ce délai est obligatoire : vous ne pourrez renvoyer les documents qu’à partir du onzième jour. Une fois cette etape achat immobilier complétée, votre notaire sera en mesure de fixer une date de signature.

Signer l’acte de vente ou réitération de la vente

En général 60 jours Avant le rendez-vous chez votre notaire, il est conseillé de réaliser une visite de contrôle du bien. En effet, il s’écoule quelques mois entre votre première visite et la signature finale. Il faut vérifier que le logement est vide, qu’il n’est pas dégradé et que tout est conforme à ce que vous souhaitez. Vous pouvez en profiter pour relever les compteurs d’électricité et de gaz avec le vendeur.
Quelques jours avant la signature, les fonds de votre crédit seront débloqués sur le compte de votre notaire. Après avoir lu l’acte de vente, le notaire vous invite à signer, ainsi que le vendeur. Celui-ci vous remet les clés du logement : vous êtes propriétaire ! (Nb : il existe des cas de retard pour la signature de l’acte final).

SPECIAL PROS DE L'IMMOBILIER

Etape achat immobilier modif: 2018-11-06T20:54:16+00:00 par CabinetVallois
error: Alert: Content is protected !!
Share This