Négociateur Immobilier

Négociateur immobilierLe négociateur immobilier est un intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur d’un bien immobilier. Il exerce son activité sous la Responsabilité civile professionnelle de l’agent immobilier. Le cadre de ses attributions s’avère être un peu plus large que celui d’un courtier immobilier. Le négociateur immobilier assiste ses clients durant toutes les étapes de transactions, de la prospection jusqu’à la rédaction du compromis de vente.

Le négociateur immobilier est un vendeur dans l’âme : Définition

Investi d’un mandat, le négociateur immobilier est amené à prospecter, à évaluer le bien immobilier en question, à promouvoir le bien auprès des acquéreurs potentiels, à analyser les besoins et à planifier des visites.

• Il a pour mission principale la prospection immobilière…

Le négociateur immobilier consacre 80 % de son temps de travail à la prospection immobilière. Dans le cadre de la recherche de biens immobiliers accessibles, celui-ci doit être à l’affût des maisons, terrains ou commerces d’entreprise à mettre en vente. Son objectif étant de se démarquer pour faire face à une rude concurrence. Le négociateur immobilier est un homme de terrain constamment à la recherche d’opportunités immobilières commerciales. Il entre en contact avec des propriétaires et se charge de la recherche d’acquéreurs potentiels en vue d’obtention de rendez-vous et de mise en contact. Quand il est au bureau, il consulte les annonces publiées dans les journaux ou en ligne. Un bon négociateur immobilier ne se sépare jamais de son carnet de rendez-vous et voit son agenda planifié une semaine à l’avance.

• … mais aussi l’évaluation du bien immobilier

Lorsque l’agent immobilier entre en contact avec un propriétaire, il lui demande de fournir toutes les informations indispensables à l’évaluation du bien immobilier, objet d’une vente. L’estimation de la valeur de la propriété immobilière lui est indispensable, car lui permet, en dehors des informations fournies par le propriétaire, de se faire une idée de la valeur du bien et d’en négocier le prix avec le vendeur. Lorsque les deux parties se mettent d’accord, le négociateur immobilier est alors investi d’un mandat afin de vendre la propriété immobilière pour le compte du propriétaire. À partir de là, il obtient feu vert pour accomplir toutes les démarches relatives à la réalisation de la transaction. Sans mandat, il lui est impossible d’accomplir les actes juridiquement obligatoires, lui permettant de représenter le vendeur. Le mandat peut être simple ou exclusif. Un mandat exclusif lui évite la mise en concurrence avec d’autres agents immobiliers pour la vente d’un seul et même bien immobilier.

• La promotion du bien immobilier chez les clients potentiels :

Investi d’un mandat exclusif ou simple, le négociateur peut dès lors entamer la recherche d’acquéreurs potentiels. Il élabore la mise en place des campagnes publicitaires et commence à établir un dossier de présentation.

• L’analyse de besoins :

Quelle que soit la nature de la transaction immobilière, et selon notamment qu’il s’agisse d’un achat ou d’une vente de propriété immobilière, le négociateur immobilier doit être attentif aux besoins de ses clients. L’analyse et la bonne compréhension des besoins permettront une parfaite mise en adéquation des attentes avec les budgets disponibles.

• L’organisation des visites :

Après planification de rendez-vous avec les acquéreurs potentiels, le négociateur immobilier doit les amener visiter le bien immobilier en question. Lors de la visite, le négociateur immobilier doit être à même de répondre à toutes les demandes d’informations sollicitées par ses clients. Il doit surtout être capable d’argumenter et de mettre l’ensemble des atouts de l’immeuble en évidence.
Le négociateur, plus technicien qu’homme de dialogue

• Conseils techniques :

Le négociateur immobilier doit être capable d’accompagner ses clients, de les prodiguer notamment conseils en matière de certificats d’urbanisme, d’aide à la mise en place de projets de rénovation, etc.

• Conseils juridiques :

Le négociateur immobilier doit maîtriser toutes les règles de pratique juridique en matière foncière et immobilière. Constamment à l’affût de l’évolution des normes législatives en la matière, celui-ci renseigne ses clients sur les lois et règlements encadrant le secteur ; en informe le changement en tant que besoins.

• Conseils en matière de finances :

Un négociateur immobilier collabore en partenariat avec de nombreux organismes financiers. À ce titre, ses conseils sont d’une aide précieuse pour la recherche de formules de crédits et prêts bancaires possibles en matière de projet immobilier. Par ailleurs, il doit être aussi capable d’aider le client au montage d’un dossier de financement et d’estimer à partir de là si le budget du client est réaliste ou pas.

Les principales attributions du négociateur immobilier

Selon le cadre d’exercice de ses activités professionnelles, le négociateur immobilier assure différents types de fonctions :

• Le rôle de régie : Le négociateur est mandataire de l’agent immobilier

Pour garantir le parfait accomplissement d’une mission de gestion locative, le négociateur immobilier doit maîtriser le droit immobilier. Le poste requiert des compétences administratives (rédaction des baux, gestion de loyers…) et relationnelles (entrée en contact avec les clients, visites, dressage d’état des lieux, etc.). En cas de litige avec un client, le négociateur est mandataire de l’agent immobilier. La responsabilité civile professionnelle de l’agence immobilière sera impliquée en 1er lieu, tout comme la garantie financière de l’agence immobilière dans le cas d’un problème lié à des anticipations de commissions.

• Le rôle de syndic :

Lorsqu’il est investi d’une mission de gestion des parties communes et notamment tenu de l’entretien d’un bien en copropriété, le négociateur immobilier doit disposer de toutes les compétences requises en matière d’administration de biens. Comme pour une agence immobilière, il est le mandataire du syndic de copropriété. En cas de sinistre, l’assurance Rc Pro du syndic sera atteinte en premier. Tout comme la garantie financière syndic de copropriété en cas de problème de représentation des fonds mandants.

• Le rôle d’expert immobilier :

Lorsque le négociateur est chargé de l’estimation d’un bien immobilier, et principalement lors d’une succession, celui-ci doit disposer de toute l’expertise nécessaire pour ne pas léser les personnes concernées ni les induire en erreur. La mission d’expertise immobilière est assurée très rarement par les agences immobilières. Cette fonction est assurée par des entreprises spécialisées.

Comment devenir négociateur immobilier ?

Le métier de négociateur immobilier est une profession multiprofil. Ceux ou celles qui souhaitent évoluer dans cette branche peuvent forger leur carrière au sein même d’une agence ou poursuivre des formations académiques. Le secteur privilégie les formations supérieures en commerce, droit et gestion. L’obtention d’un Brevet de technicien supérieur en profession immobilière permet aussi d’accéder au métier. L’accès peut en outre s’effectuer par VAE (Validation d’Acquis de l’Expérience). À défaut de diplômes adéquats, l’expérience professionnelle peut jouer également. Dans ce cas, il faudra au professionnel renforcer ses compétences en préparant un Brevet Professionnel Professions immobilières ou un BEP ajouté à deux ou cinq années d’expérience.

 


Vallois à voir également dans notre Lexique :

Négociateur Immobilier
5 (100%) 1 vote
Négociateur Immobilier modif: 2016-09-22T21:42:16+00:00 par CabinetVallois
Share This