Assurance Immeuble Syndic Bénévole

Assurance copropriété

Assurance Copropriété Syndic Bénévole

Afin de faire face au nombre croissant de copropriétés gérées par des syndic bénévoles, Vallois propose un contrat d’assurance profilé pour cette situation.

En complément des garanties traditionnelles du contrat d’assurance d’un Immeuble (incendie, dégât des eaux, vol, graffitis, effondrement, bris de machine…etc…), le contrat d’assurance d’une telle copropriété comporte une garantie responsabilité civile pour le syndic bénévole.

Sans cette garantie, il est hasardeux d’exercer cette mission pour le compte du syndicat des copropriétaires de l’immeuble.

Qu’est ce qu’un Syndic Bénévole ?

Le syndic est l’organe central de gestion d’une copropriété. Ses fonctions ne sont pas obligatoirement exercées par un professionnel. En effet, de plus en plus de copropriétés choisissent de confier la gestion de leur immeuble à un syndic non professionnel dit bénévole. Cette forme de gérance présente plusieurs avantages pour l’ensemble des copropriétaires. Explications.

Le syndic de copropriété bénévole est un choix alternatif au syndic de copropriété professionnel. Cette solution intéressante et judicieuse consiste à confier la gestion d’une copropriété à l’un des copropriétaires ou à un conjoint de l’un d’entre eux. À ce titre, le syndic bénévole n’est pas soumis aux mêmes exigences réglementaires applicables au syndic professionnel (loi Hoguet notamment). Il n’est donc pas obligé de détenir une carte professionnelle, de justifier d’une garantie financière ou d’une expérience particulière.

Dans les faits, les syndics non professionnels se rencontrent surtout dans les petites copropriétés. Cela suppose malgré tout un niveau réel de compétences et beaucoup de professionnalisme. Le gestionnaire a tout intérêt à souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle afin de couvrir ses faits et actions (Rc du Syndic Bénévole).

Cadre réglementaire du syndicat non professionnel

Au regard de la loi Alur qui vient compléter la loi n°65-557 du 10 juillet 1965, le syndic bénévole doit être un copropriétaire de plein droit, et non un nu-propriétaire ou un simple usufruitier. En conséquence, un conseiller syndical ne peut pas assurer les fonctions d’un syndic non professionnel. S’il ambitionne de le devenir, il doit au préalable démissionner du conseil syndical.

Le syndic de copropriété bénévole n’a pas d’obligations professionnelles en tant que telles, du fait de son statut de bénévole. Mais il accomplit les mêmes missions que le syndic professionnel, et sa responsabilité peut éventuellement être engagée dans les mêmes conditions. Cependant, les exigences juridiques qui pèsent sur lui sont clairement plus faibles.

Conformément au Code civil en son article 1992, en cas de faute, sa responsabilité sera relevée « moins rigoureusement » comparativement à celle du syndic professionnel. Par ailleurs, le syndic non professionnel peut être conduit à adhérer à une association professionnelle, qui l’assistera dans ses tâches sur les plans : comptable, technique et juridique.

Les missions du syndic de copropriété bénévole

Parce qu’il a les mêmes attributions que le syndic professionnel, le syndic de copropriété bénévole est mandaté par l’assemblée générale des copropriétaires pour agir en lieu et place des copropriétaires, pour leur compte et dans l’intérêt de la copropriété.

Les missions du syndic bénévole comprennent un volet administratif et un volet financier. Parmi les tâches administratives, le syndic non professionnel a en charge la conservation des documents administratifs et juridiques de l’immeuble. Il a pour mission de préparer la tenue des assemblées générales. Pour ce faire, il doit rédiger l’ordre du jour, faire parvenir les convocations, assurer le secrétariat de la séance, établir les rapports et les procès-verbaux.

Mais le syndíc bénévole est également appelé à tenir à jour les cahiers de compte de la copropriété. À ce titre, il est mandaté par les copropriétaires pour préparer le budget annuel prévisionnel, assurer la gestion financière et percevoir les charges de la copropriété. Il est aussi garant du respect des règles de copropriété par les locataires, et s’occupe des petites réparations.

Quels sont les avantages à préférer un syndíc bénévole ?

Le principal avantage pour ce type de gestion est d’ordre financier. La différence économique peut être substantielle entre le choix d’un syndic professionnel et une gestion confiée à l’un des copropriétaires. Cette gestion en tant que partie prenante est l’aspect le plus avantageux de la formule. En étant personnellement concerné par l’entretien et la bonne exécution des travaux effectués dans la copropriété, le copropriétaire gestionnaire est logiquement plus vigilant sur le respect des bons procédés.

Cependant, l’ampleur des missions du syndic et l’organisation nécessaire pour assurer la coordination des tâches expliquent en grande partie pourquoi le choix du syndic non professionnel concerne majoritairement les petites copropriétés. Parce que, trouver un propriétaire disposant d’assez de temps et de connaissances pour gérer un immeuble d’une grande ampleur est relativement difficile.

FAIRE UN DEVIS D’ASSURANCE IMMEUBLE EN QUELQUES SECONDES

%

Nos dossiers traités sous 24H

Indépendance

Vallois n’est lié à aucun compagnie. Nous sommes courtier indépendant et mettons nos compétences à votre service

Notre étude est gratuite

Confiez-nous votre étude et gratuitement nous rechercherons les meilleures solutions à vous proposer.

Interlocuteur unique

Au cabinet Vallois vous bénéficiez d’un interlocuteur unique qui vous connait individuellement.  

Technicité & Réactivité

Notre différence est de nous spécialiser sur des produits demandant des compétences pluridisciplinaires, à la frontière de l’assurance et de l’analyse crédit.

error: Alert: Content is protected !!
Share This