Assurance Locaux Professionnels

vallois entrepotsVous avez loué un local ? Vous venez d’acquérir un appartement pour exercer vos activités commerciales ? Aujourd’hui, les dommages surviennent de part et d’autre et l’heure est aux aguets. Suite à l’arrivée d’un sinistre dont vous ne vous êtes pas attendu, vos activités ont été en baisse. Pour plusieurs raisons liées à ce genre d’événements, vous avez été forcé d’interrompre le cours de vos travaux ? Pour prévenir ces risques, vous devez souscrire une assurance local d’entreprise. Elle vous aidera à protéger vos biens, vos matériels de travail et vos fournitures d’entreprise contre les risques comme l’incendie, la tempête, les actes de vandalisme et les autres aléas. Vous devez déterminer l’étendue de votre risque avant de songer à souscrire une assurance. Nous vous invitons à lire les lignes suivantes pour prendre les bonnes mesures destinées à protéger votre patrimoine d’entreprise et aussi pour vous prémunir des risques de dommages susceptibles d’être causés aux tiers. 

Qu’est-ce que le contrat multirisque d’entreprise ?

Ce type de garantie a pour objectif de vous préserver contre tout sinistre pouvant affecter votre local ainsi que votre patrimoine de société. Il existe des assurances adaptées à des professions spécifiques comme le secteur agroalimentaire par exemple. Cette assurance permet de couvrir tous les risques pouvant affecter plusieurs établissements.

L’avantage du contrat multirisque est qu’elle vous permet de choisir le montant de votre prime. Vous pouvez être protégé financièrement en recevant une indemnité en cas de survenance d’un sinistre.
La loi Alur du 24 mars 2014 oblige les propriétaires qui n’occupent pas leurs maisons à souscrire à une assurance. Mais rappelez-vous que les garanties contractées par votre locataire ou votre colocataire peuvent ne pas être adaptées à votre situation. D’où l’intérêt de se pencher sur cette question. 

Quelles sont les garanties propres à ce type d’assurances ?

Les entrepreneurs ont souvent tendance à négliger les assurances pour leur local de travail alors que ces garanties peuvent s’avérer nécessaires pour permettre la continuité de leurs activités. Il existe des assurances basiques pour se prémunir contre des sinistres. 

– L’assurance dégât des eaux :

Elle permet d’obtenir réparation en cas d’endommagement du local, de dégradation de vos matériels ainsi que de vos fournitures et stocks. Si vous placez vos biens dans un rez-de-chaussée, ce type d’assurance vous conviendra parfaitement. 

– L’assurance incendie :

Le feu pourrait ravager vos biens et détruire votre local. Ce type de sinistre est très fréquent. Il est même possible que le feu atteigne les constructions avoisinantes. Dans ce cas, votre responsabilité est mise en jeu. Une raison de plus pour souscrire cette assurance.

– L’assurance vol et vandalisme :

Elle couvre les dommages liés à un vol ou à un acte de destruction de biens appartenant à autrui. Elle est parfaite pour les entreprises qui exercent des opérations de vente et au sein desquelles les marchandises constituent le rouage même de la société.

– La RC professionnelle :

Celle-ci est souvent contractée par les professionnels indépendants. Au moment de la signature, vous pouvez consentir avec votre assureur de l’annexer avec votre assurance tous risque ou de l’inclure dans une seule police comme bon vous semble. Elle permet également de réparer les préjudices susceptibles d’être subis par vos salariés au cours de l’exercice de leurs fonctions. Vous pouvez par la même occasion être indemnisé en cas de perte de vos marchandises et de dommages causés à vos équipements.

– La garantie perte d’exploitation :

Elle vous permet d’assurer la reprise de vos activités interrompues par un sinistre. Celui-ci soit doit faire l’objet d’une garantie bien précise dans votre contrat, c’est-à-dire, une assurance dégât eau pour des dommages causés par une inondation ou une fuite d’eau par exemple. Un tel incident peut entraîner l’arrêt brusque et prolongé de vos activités, voilà pourquoi il convient de s’en prémunir en souscrivant une garantie adéquate.

Votre assureur pourrait également vous proposer d’autres garanties adaptées à l’exercice de vos activités. Tout au long de vos activités, vous pourriez être confrontés à des situations comme la destruction de vos machines, de vos matériels informatiques. La garantie optionnelle ou complémentaire vous permet de remédier aux conséquences financières générées par l’interruption des travaux. 

Les précautions à prendre avant de souscrire un tel type d’assurances

Pour déterminer le niveau de risques ouvrables, répertoriez ceux que vous pourriez rencontrer dans l’exercice de vos activités et pour chaque unité de travail. Cette liste doit être établie en fonction des événements qui se sont déjà passés. Vous pouvez par exemple déterminer quelle sera votre responsabilité en cas d’explosion ou incendie.

D’une manière générale, le contrat d’assurance regroupe les modes d’emploi du contrat : les conditions générales et les conditions particulières. Il déterminera les démarches à entreprendre ainsi que les conditions pour bénéficier des avantages offerts par l’assurance. Vous pouvez personnaliser la vôtre, d’où l’intérêt de la liste de sinistres. 

Les documents à ne pas oublier

Avant d’aller chez votre assureur, vous devez vous munir des documents suivants :

  • Le plan de votre local
  • Un extrait de Kbis
  • Les polices d’assurance
  • Des contrats de bail (si vous êtes locataire)
  • Des documents comptables

C’est au vu de ces informations fournies à votre assureur qu’il calculera le montant de la prime que vous aurez à payer. Mais cette dernière pourrait varier selon le niveau de couverture. Vous pourriez donc être confronté à payer plus quand la garantie doit couvrir un plus grand risque.
Faites attention à ne pas vous fier au montant des cotisations pour choisir une offre d’assurance. Vous devez voir de long en large l’étendue et le niveau de risque couvert et ceux qui ne le sont pas afin d’éviter toute confusion.

Comment faire si vous voulez résilier votre contrat ?

La cessation d’activité, le redressement ou la liquidation judiciaire, le changement de lieu d’implantation peut amener l’entreprise assurée à rompre son contrat avec l’ancien assureur.
Certains évènements engendrant une modification substantielle du contrat peuvent conduire l’assuré à mettre un terme à son assurance. Pour cela, votre assureur doit être averti au moins deux mois à l’avance par LRAR.

Assurance Local Professionnel : Souscription et Devis

Soumettez nous votre demande de devis et recevez nos propositions en quelques minutes.
La souscription peut être faite immédiatement pour certaines activités. Si vous payez par prélèvement automatique, vous pourrez mensualiser votre cotisation d’ assurance bureau et obtenir immédiatement votre attestation d’assurance local professionnel. N’hésitez pas à nous contacter pour toute précision nécessaire. Nos spécialistes en Assurance Bureau Local Professionnel sont à votre disposition 5 jours sur 7 du lundi au vendredi et de 9h à 18h00.

Assurance Local Professionnel

 

Une question ? Une demande de tarification ?

Faites appel à une équipe de spécialistes pour l’étude de votre assurance de Multirisque professionnelle. Du Lundi au Vendredi et de 9h00 à 17h30.
Assurance locaux professionnels modif: 2017-03-26T18:01:17+00:00 par CabinetVallois
error: Alert: Content is protected !!
Share This