Emprunter après 70 ans

Emprunter après 70 ansÀ tout âge, on peut toujours réaliser des projets: pour acheter une maison ou encore pour réaliser un investissement locatif. Que vous soyez retraité ou que vous ayez plus de 70 ans, rien ne vous empêche de demander un prêt à la banque pour financer vos projets. Même si les conditions ne sont pas les mêmes, les chances ne sont pas pour autant minimes. Nous verrons dans la suivante quels sont les points à retenir pour souscrire un prêt après 70 ans. Nous expliquerons également pourquoi les banques hésitent à emprunter pour les personnes de plus de 70 ans, et quelles sont les solutions que ces dernières peuvent adopter face à cela. Nous vous accompagnons également pour vos substitutions en assurance de prêt.

Les particularités des prêts pour les seniors

Il n’est pas rare de se heurter à des refus lorsqu’on décide de demander un crédit à la banque, surtout à plus de 70ans. Plus l’emprunteur est âgé, plus les risques de non-remboursement sont importants. Cette réticence des établissements de crédit s’explique également par le fait que lorsque vous êtes retraité, vos revenus sont en baisse. Vous pourrez alors avoir du mal à honorer vos échéances. Si lors de la souscription du prêt, on ne parvient pas à définir la date exacte du départ à la retraite, il existe toutefois des établissements de crédit qui choisissent d’insérer une clause dans le contrat de prêt un changement afin de pallier la mensualité et d’anticiper votre départ à la retraite. Il ne faut pas oublier que certaines personnes pourraient partir plus tôt que prévu à la retraite.
Toutefois, le marché regorge d’offres spécifiques, adaptées aux situations des seniors désirant réaliser des projets. Spécialement programmés pour les seniors, ces prêts vont échelonner deux étapes de remboursement. Le premier va intervenir pendant la période où l’emprunteur est encore actif dans sa vie professionnelle, tandis que le deuxième va s’effectuer lorsque ce dernier part à la retraite. On baisse alors les mensualités, allant de 30 à 90 % selon les établissements de crédit.
Le banquier considère que l’amortissement du prêt est assuré durant les années d’activité professionnelle. Ces modalités de remboursement vont pouvoir stabiliser le pouvoir d’achat de l’emprunteur durant sa retraite. Ils s’appliquent surtout dans le cadre d’investissement locatif ou de projet d’achat et revente d’un immeuble. Mais cette solution n’est pas donnée à tous. C’est pour cela qu’il est possible que vous n’obteniez pas votre prêt si vous décidez d’effectuer un emprunt deux ans avant votre départ à la retraite.

Les meilleurs atouts pour emprunter après 70 ans

L’aval de l’assureur

Généralement, l’emprunteur choisit de souscrire une assurance auprès de son banquier qui lui a accordé un crédit immobilier. Les cas ne sont pas rares où la banque refuse d’accorder le crédit après 70 ans. C’est pour cela qu’il est mieux de contacter un établissement d’assurance, autre que celui proposé par la banque. C’est ainsi que l’emprunteur pourra avoir un prêt sur le long terme. Lorsque vous souscrivez une assurance emprunt, vous passerez des examens médicaux. Une attestation sur l’honneur fera suite à cela. Ici, le but est de s’assurer que vous prenez soin de votre santé. C’est d’ailleurs pour cette raison que les contrôles sont très poussés. Faites attention à ne pas omettre un point important concernant votre santé, car cas de décès ou d’accident, le montant de votre indemnisation pourrait être réduit ou même annulé.

L’apport personnel

L’emprunteur doit être en mesure d’apporter au minimum 10% de son prêt. Les banques se montrent très strictes sur sa contribution financière. L’apport augmente non seulement les chances de recevoir le prêt, mais également permet de couvrir différents frais du dossier comme les frais du notaire, les frais de dossier par exemple. Cet apport personnel peut s’agir d’un plan épargne logement, d’un livret d’épargne, etc. Même si vous ne percevez pas un gros salaire, les banques ne se désintéresseront pas à votre initiative d’épargner régulièrement.

La stabilité professionnelle pour les travailleurs libres

L’instabilité professionnelle figure parmi les principales causes du refus de la banque d’accorder le prêt. Si vous désirez donc accéder au crédit, il vous faut prouver que le métier que vous exercez est stable. Pour prouver cela, vous pouvez par exemple présenter à votre banquier vos bilans ou vos états financiers pour les 3 dernières années exercices.

Une bonne capacité d’endettement

En matière de capacité d’endettement, la règle est de 33%. Si vous présentez un tel cas, c’est que vous avez une santé financière acceptable. Même si ce taux varie d’une banque à une autre, le montant de votre emprunt ne doit en aucun cas excéder le tiers de vos revenus nets. Cette règle s’applique à tous les ménages, que les revenus soient plutôt modestes ou non.

Le dernier recours : hypothéquer ou mettre votre bien en gage

Dans certains cas, les taux des assurances sont exorbitants en raison de certaines circonstances (âge trop avancé, maladie aggravée, etc). Si la banque refuse toujours de vous accorder un prêt, vous pouvez choisir de gager une partie de vos actifs. Vous n’aurez pas besoin dans ce cas de souscrire une assurance. La valeur de votre bien gagé ou hypothéqué doit être l’équivalent de la somme que vous désirez emprunter. Vous avez également la possibilité de gager en même temps plusieurs biens ou produits financiers.

Faire en sorte que l’échéance soit courte

Plus la durée de votre emprunt est longue, plus les risques ne sont pas moindres. Faire baisser la durée de votre emprunt d’une année ou deux sera bien pris par votre banquier. Ceci pourrait même être assorti d’une légère baisse de taux.

La prudence doit toujours être de mise

Lorsque vous avez un projet en tête et que vous avez décidé de demander un financement bancaire, il faut éviter de ne pas prendre trop de temps sur vos réflexions. C’est par exemple qu’en cas de compromis de vente, l’acheteur du bien dispose de 45 jours pour justifier au vendeur que la banque lui a accordé un crédit. Le temps vous est donc compté.
Vous devez également faire attention aux pièces qui composent votre dossier de prêt. Pour entamer l’étude de votre cas, la banque aura besoin de vos deniers avis d’imposition, vos trois dernières fiches de paie, vos trois derniers relevés de compte bancaire, une pièce d’identité, un certificat de résidence. Vous ne pouvez en aucun cas omettre ces éléments de votre dossier qui sont tout autant essentiels.

A noter, Vallois vous propose également une offre d’assurance de prêt tabagie spécialement adaptée aux fumeurs. Sans majoration de cotisation. Contactez-nous pour en savoir plus.

bouton-adp

 Vallois Assurance Emprunteur de plus de 70 ans
Tel 01 45 26 29 29


Courtier en Substitution Assurance de Prêt Immobilier, le Cabinet Vallois est à l’écoute de toutes personnes  et de toutes les entreprises dans la mise en place de leur substitution d’assurance de prêt. Précision dans l’élaboration de nos propositions de substitution, Conseil à valeur ajoutée en assurance emprunteur, Réactivité sont les points forts de la relation que nous développons au quotidien avec nos clients. N’attendez plus et contactez immédiatement nos spécialistes pour en savoir plus.  Du lundi au vendredi et de 9H à 18h30 contactez nos spécialistes de la substitution d’assurance de Prêt Immobilier sont à votre disposition pour étudier tous vos projets et pour une prise de garantie immédiate dans l’assurance de votre prêt Immobilier. 

Sur le même sujet :

 

Emprunter après 70 ans modif: 2017-06-11T06:58:15+00:00 par CabinetVallois
error: Alert: Content is protected !!
Share This