Taux d’un Crédit Immobilier

Quel est le taux de mon prêt immobilier ?Que ce soit pour acheter une maison, un terrain ou encore des parts sociales, vous pourrez avoir besoin d’emprunter de l’argent à une banque. Ces derniers temps, les taux des prêts immobiliers n’ont cessé de croitre et les emprunteurs ne connaissent toujours pas quel est le véritable taux de leur crédit immobilier. Faire des comparaisons des taux immobiliers sur le marché n’est pas évident, car le taux bancaire est dissociable des autres frais que vous devez payer mensuellement comme l’assurance ou les autres frais pour amortir votre prêt. Afin de connaitre le coût de votre crédit, vous devez vous référer au taux annuel effectif global et voir toutes les offres de taux concurrentiels existants. Nous vous expliquons dans la suivante comment la banque procède à la détermination du taux de prêt immobilier. Vous pouvez nous consulter pour étudier votre assurance de prêt immobilier.

Comment calculer son taux de prêt immobilier ?

Les taux de prêt peuvent varier selon le cours du marché de l’immobilier. Quelque soit la banque choisie, les même principes seront appliqués au Crédit Agricole, Crédif Foncier de France, Caisse d’épargne, BNP, LCL ou encore Société Générale. En effet, les intérêts perçus par la banque constituent les rémunérations en contrepartie des services bancaires dont vous devez vous acquitter. Néanmoins, il existe des moyens afin d’obtenir un taux réduit pour ainsi économiser. La démarché consiste à réduire le coût global du prêt. Vous pouvez également vous référer à la technologie ECR Open Data dans la détermination du meilleur taux du crédit immobilier. Cette analyse va s’appuyer sur les meilleurs taux sur plus d’une dizaine de milliers d’offres sur le marché. Vous serez également informé sur le coût de votre assurance emprunt ainsi que les divers frais relatifs à votre dossier.
En moyenne, les crédits immobiliers s’étalent sur 18 ans sur le territoire français. Le nombre des emprunteurs sur dix pendant certaines durées va se traduire comme suit :
– Trois emprunteurs choisissent une durée de 15 ans
– Quatre pour 20 ans
– Deux pour 25 ans
– Un sur un prêt de 30 ans
Les banques vont se baser entre autres sur ces durées choisies par les particuliers. Des fourchettes et un seuil sont déjà prévus par la loi en ce qui concerne le taux effectif global. Mais pour négocier le taux d’intérêt et fixer le coût de ses services, la banque se référera également à votre profil d’emprunteur ou à votre état d’endettement ou plutôt votre capacité de remboursement. Plus vous présentez des risques d’insolvabilité, plus la banque ajoutera des frais à votre dossier et le taux de votre emprunt sera élevé. Il est alors nécessaire de recourir à un professionnel du crédit pour ne pas trop tarder sur les détails et obtenir rapidement éclaircissement ou explications. Vous pouvez également comparer les différentes offres sur le marché pour constater que des différences peuvent exister selon les offres bancaires proposées. Ces considérations seront également utiles pour le calcul d’un taux pour un crédit affecté par une SCI.

Le calcul du taux de crédit immobilier

Plusieurs variables vont servir au calcul du taux d’emprunt (TEG à ne pas confondre avec le TAEA) : le montant du capital emprunté, la durée du prêt, le taux annuel, les tarifs de l’assurance prêt ainsi que les divers frais de votre dossier (cout de la caution ou de l’hypthèque). Il ne faut pas oublier de vérifier que le taux de votre banque va comprendre tous ces frais :
– Le taux fixe qui est le taux d’intérêt utilisé par la banque. C’est le coût de l’argent que vous allez emprunter à votre banquier. Il peut varier en fonction des évolutions monétaires et de la conjoncture économique du pays.
– Le coût des services bancaires qui sont les frais couvrant votre dossier
– Les frais d’assurances parce que l’établissement prêteur exigera toujours que vous souscriviez à une assurance en cas de défaillance de votre part. La garantie va permettre d’honorer le remboursement si vous n’arrivez pas à payer votre échéance en cas de maladie, d’invalidité ou d’arrêt de travail. La banque va donc exiger soit une caution, soit une hypothèque.

Quelques particularités complémentaire pour comprendre le taux d’un crédit immobilier

Pour un prêt à taux Zéro, il faudra donc également le calculer et il sera nécessairement supérieur à 0. Pour les expatriés cette notion sera également importante. (et pour les non-résidents également à la recherche d’un crédit immobilier non-résident / expatriés).

TOUT SAVOIR SUR L’ASSURANCE EMPRUNTEUR…

Comment obtenir un crédit immobilier?

Pour mettre toutes les chances de son côté, il existe des moyens pour dégonfler les frais bancaires, notamment par l’obtention d’un meilleur taux pour votre crédit immobilier. Nous vous proposons :
– Le prêt à taux zéro
Il faut toutefois remplir certaines conditions d’éligibilité. Ce taux est applicable dans le cadre d’achat d’une résidence principale ou de la revente d’un logement HLM. Pour pouvoir bénéficier de cet avantage du taux zéro, vous devez respecter le label BBC 2005 et vous exposer aux normes thermiques 2012. Le prix d’acquisition du bien va déterminer les conditions de remboursement de votre prêt qui pourrait être de 12 à 25 ans.
– Un bon antécédent
Les banques refusent de financer un projet dans lequel l’intéressé est surendetté. Pour un taux d’endettement de 33 %, il est donc normal de se heurter au refus du prêteur. Il considère par contre que vous avez un bon antécédent si le montant de votre prêt n’excède pas le tiers de vos revenus mensuels. Il est également possible que la banque se réfère à la nature de vos activités professionnelles. Un climat de confiance règnera donc un peu plus si vous êtes un professionnel de la location, car l’investissement locatif est plus sécuritaire, les loyers étant un revenu stable et certain.
Si vous avez des découverts durant les derniers mois de votre demande de financement, il n’est pas conseillé d’introduire votre dossier. Il est alors prudent d’attendre un redressement de votre situation pour prouver à la banque que vous prenez votre situation en main et qu’elle peut vous faire confiance sur ce point.
– L’assurance d’emprunt immobilier
Comme nous l’avons dit plus haut, la souscription à cette assurance est nécessaire pour couvrir les risques d’impayés.

Comment profiter de la baisse des taux de prêt immobilier ?

Afin de faire baisser les coûts de vos mensualités, il est nécessaire d’être attentif aux conditions de rachat de prêt. Vous pouvez alors utiliser les outils comparatifs en ligne que vous proposent les marques. En outre, vous pouvez négocier avec la banque votre choix sur les modalités de remboursement tout en lui faisant remarquer les offres qu’il existe sur le marché pour ainsi faire jouer la concurrence ou encore faire racheter votre prêt par un autre établissement de crédit vous proposant un taux plus intéressant en souscrivant à un nouveau prêt et en utilisant notre comparateur d’assurance.

Vallois ADP

 Vallois Assurance Emprunteur

Comment fonctionne la loi Hamon ?

Tout savoir sur la Loi Hamon

Comprendre l'assurance emprunteur

Comprendre l’assurance de Prêt

Comprendre la loi bourquin avec Vallois

Comprendre la loi bourquin

Vallois Voir également :

Taux d’un Crédit Immobilier
5 (100%) 1 vote
Taux d’un Crédit Immobilier modif: 2018-02-10T09:14:52+00:00 par CabinetVallois
Share This