Les différents types de matériels roulants

Vous êtes à la recherche de matériels roulants pour vos applications minières ou pour vos réalisations spécifiques ? Vous êtes professionnels dans la construction ou dans la logistique ? Dans le domaine du fret, il existe une gamme de matériels dont les professionnels ne peuvent se passer afin de mener à bien leurs missions. En fonction des marchandises transportées, vous pourrez être contraint à choisir le type de matériel. D’autant plus que les problématiques peuvent diverger selon les modes de transports choisis. Conscients des exigences du marché, nous avons décidé de résumer dans la rubrique suivante les points essentiels à savoir sur les différents types de matériels roulants routiers.

Le porteur

Dans le jargon, on l’appelle « rigide ». Il s’agit d’un camion qui sert à livrer les marchandises. Le porteur emprunte la voie routière pour mener les marchandises à destination. À l’inverse de la voiture légère, le porteur est beaucoup plus grand. Au tout début, l’idée de création des camions ou des porteurs venait du chariot qui apparaissait comme un outil servant à transporter un volume important de chargement. C’est en 1879 que des séries de petits trains routiers ont été construites par Amédée Bollée. Un peu plus tard en 1896, Gottlieb Daimier eut l’idée d’inventer le premier camion moderne. Par la suite, plusieurs créateurs peaufinent les capacités du porteur en y ajoutant de nombreuses innovations techniques.
De nos jours, les porteurs sont tous dotés d’un châssis, d’une cabine, d’un espace dédié au chargement des marchandises, des essieux, de suspension, des roues, un moteur et une transmission. La plupart des porteurs sont équipés de certaines fonctions ou encore d’accessoires pneumatiques. Ceci dépend du modèle du porteur même : de nacelle, de grue auxiliaire, de multibenne, de systèmes électriques. C’est ce qui fait toute la complexité de cet engin.
Il existe divers types de carrosseries en matière de porteurs comme : un porteur pour les convois frigorifiques, un porteur pour la collecte des déchets.
Mais vous n’allez pas porter votre choix au vu du design de tel ou tel type de porteurs. Celui que vous allez choisir va dépendre de la nature des marchandises que vous désirez transporter. En France, les porteurs sont régis par des normes. C’est pour cela qu’on entend souvent parler de « poids lourds ». On distingue alors :
Les convois exceptionnels, circulants sur les routes. Ils ont un tonnage spécial régi par le Code de la route. Ils peuvent accéder librement à la circulation publique
Les tombereaux qui sont conçus pour transporter des produits miniers
Les éco-combis qui sont aptes à acheminer 75 % en plus du poids des marchandises. Ils sont très usités en Suède
Les trains routiers

Le tracteur routier

Tracteur Routier ValloisLe tracteur routier est décrit comme étant un engin motorisé qui précède la semi-remorque. Ce dernier est lié au tracteur par une cheville ouvrière dans la sellette. Il sert surtout à transporter des objets volumineux tels que les voitures, les piscines. Mais le tracteur peut également faire route sans la remorque.
Cependant, les normes européennes préconisent une vitesse de 90km/h. Avec une capacité de transport de 3,5 tonnes, ils peuvent être conduits avec un permis B.
Le tracteur routier peut intégrer divers types de cabines. Vous pouvez alors vous confronter aux :
Cabines avancées : la plus utilisée en Europe et à travers le monde, surtout en Amérique du Nord.
Les cabines conventionnelles pour se libérer du capot moteur intégrant surtout les cabines avancées. Ce genre de cabine est très fréquent aux États unis qu’en Europe.
Il n’est pas rare que les transporteurs choisissent d’équiper leur tracteur avec d’autres accessoires, comme les sellettes coulissantes

La semi-remorque

C’est un ensemble composé par le tracteur et la remorque. On l’appelle alors dans la pratique : «véhicule articulé». L’avant de la semi-remorque est en général commandé par des béquilles hydrauliques. Mais vous remarquerez que les transporteurs préfèrent plutôt les commandes manuelles à l’aide de la manivelle et l’engrenage.
Vous pouvez aussi assister à plusieurs sortes de semi-remorques de tout genre et de toutes les dimensions. Ceci variera toujours selon le type de transport que vous voulez effectuer :
– Le plateau pour transporter le bois. Il intègre un châssis extensible
– Le fourgon
– Le frigorifique pour les denrées périssables
– La bétaillère, l’inox pour les produits nocifs ou chimiques
Il s’agit ici d’exemples non exhaustifs.

La remorque

C’est un engin non motorisé et qui doit donc être relié à un tracteur afin de se déplacer. Ce sont des rames automotrices tractées. La remorque est affectée à des tâches comme la benne, le plateau, le fourgon, la bétaillère, la citerne ou encore les frigorifiques. Vous constaterez que la remorque peut parfaitement s’adapter à d’autres machines pour des opérations comme les matériels de secours, l’acheminement d’équipements militaires, etc.
On distingue :
– La bagagère qui sert à transporter les bagages lors des opérations de déménagements
– L’utilitaire, conçu pour acheminer les matériaux ou encore les déchets verts
– La porte-moto, qui comme son nom l’indique sert à transporter les motos ou autres engins à roues.
La remorque est constituée soit par une roue soit par des essieux dirigés par un pivot ou une cheville ouvrière. Pour les remorques poids lourd, il peut y avoir plusieurs essieux afin de porter l’ensemble du poids. Ce genre de remorque est très populaire en France dans le transport de marchandises volumineuses. Il existe une dimension propre à toutes les remorques selon le Code de la route :
– 2,60 m pour celles ayant des parois épaisses
– 2,55 m pour les autres véhicules
– 2,95 m pour les véhicules ne surplombant pas les roues
– 2 m pour les véhicules à deux roues
– 1 m pour les cyclomoteurs
Les longueurs vont varier en fonction de l’attelage des véhicules. Ces dimensions sont également reprises dans le Code de la route :
– 12 m pour les remorques qui ne comprennent pas d’attelage
– 16,5 m pour les véhicules articulés
– 18,5 m pour l’autocar ou autobus articulés
– 24,5 m pour un autobus ayant une partie articulée


Lexique :

Les différents types de matériels roulants modif: 2017-04-12T07:15:45+00:00 par CabinetVallois
error: Alert: Content is protected !!
Share This