Assurance Rc Pro Fintech

Responsabilité civile professionnelle

L’assurance des FinTechs : sociétés de Technologie de l’industrie financière

Les Fintechs se sont considérablement développées au cours des cinq dernières années. Le terme Fintech est né de la combinaison des mots « finance » et « technologie ». Ce nom composé désigne le panel des startups créées dans un environnement dirigé par l’innovation et qui ont pour objectif de changer le mode d’utilisation des prestations d’un établissement financier.

En matière d’assurance de responsabilité civile professionnelle, certaines Fintechs peuvent être assez simples à assurer (Courtier en assurance en ligne, crowdfunding ou plateforme de courtage en prêt par exemple…). Très souvent le caractère innovant des fintechs peut placer les assureurs dans une position plus réservée : agrégateurs de comptes bancaires, neo-banques, Etablissement de monnaie électronique

La technologie financière est disponible grâce à l’intervention des technologies de la communication et de l’information en finance. Ce nouveau concept est caractérisé par la naissance de nouvelles méthodes de mobilité et de l’usage de la technologie numérique. Mais il prend aussi en compte des dispositifs d’information, de big data, l’intelligence artificielle, le traitement automatique du langage naturel, le cloud computing… etc.

Qu’est-ce que la FinTech ? Définition

On parle de Fintech pour désigner une startup qui intègre les nouvelles technologies dans ses activités en vue d’améliorer les prestations financières et bancaires. Le potentiel incroyable des données vient aussi s’ajouter pour un résultat optimal. Après la crise économique survenue en 2008, les établissements financiers ont cherché des solutions pour remonter la pente. Un nombre important de banquiers et de traders ont quitté les grands établissements financiers et se sont lancés dans l’entrepreneuriat. La raison de cette migration ? Repenser le dispositif financier en utilisant les nouvelles technologies.

L’objectif d’une startup spécialisée dans la technologie financière est simple et louable. Une Fintech cherche à simplifier et à rendre plus performants les services financiers. Grâce aux outils dont elle dispose, elle rend plus accessibles et moins coûteuses les opérations financières. En un court laps de temps, le secteur bancaire a connu une évolution fulgurante. En effet, ces entreprises se multiplient et se développent dans toutes les branches de la finance. De la gestion d’épargne au crédit pour les utilisateurs, en passant par l’aide financière aux sociétés et les transactions en ligne, rien n’est délaissé. Après la révolution entraînée par la technologie dans les domaines de la santé, de la presse, de la musique ou du tourisme, intervient à présent celle du secteur financier.

Pourquoi souscrire une assurance Rc PRo pour une Fintech ?

L’assurance de responsabilité civile professionnelle pour une société du secteur de la Fintech protège la société contre les actions des tiers qui pourraient rechercher sa responsabilité dans le cas d’erreurs ou d’omissions dans le cadre de sa prestation de service. La responsabilité civile professionnelle va couvrir les fautes professionnelles dans le cadre d’une prestation de nature intellectuelle (à la différence d’une assurance de choses).

L’assurance Rc Pro permettra de couvrir des dommages envers les tiers de la société qui pourraient être de nature matérielle, corporelle ou immatérielle.

Couplée systématiquement avec une garantie défense & recours, les frais de défense de la Fintechs pourront faire l’objet d’une prise en charge.

Fonctionnement des startups de la finance

Les startups de la finance bousculent fortement les leaders du secteur bancaire grâce à leurs offres plébiscitées par les consommateurs. Les Fintechs sont qualifiées d’innovations dans les services financiers.

Ces entreprises sont soumises à une réglementation spécifique et plus rigoureuse que les réglementations appliquées aux autres domaines d’activité. Ces dispositions sont normales puisqu’il est important de prévenir les risques liés au secteur financier. Par ailleurs, il est primordial de garantir la protection des acteurs et des consommateurs de ce marché. Toutefois, les réglementations tendent à s’assouplir pour permettre la croissance de ces entreprises de services financiers.

Les startups de la finance enrichissent principalement les prestations des acteurs bancaires, de l’immobilier et des assureurs. Ces nouvelles technologies interviennent quotidiennement dans diverses branches. Ainsi, leurs prestations se remarquent dans la gestion des comptes, le financement de projets et les services dématérialisés.

Les différents types de startups de la finance

La première catégorie, qui est la plus connue, regroupe les prestations de financement participatif ou de crowfunding. Sur une interface dédiée à cet usage, les particuliers peuvent soutenir des projets en apportant un financement. Cette aide peut se présenter sous la forme d’un don avec ou sans contrepartie en nature. Ensuite, il y a des plates-formes de crowdlending qui permettent aux porteurs de projets de toucher des prêteurs. Il existe aussi l’equity crowfunding. Ici, les investisseurs deviennent actionnaires des entreprises qu’ils financent.

La deuxième famille est constituée des applications mobiles et des interfaces qui donnent la possibilité d’administrer ses activités bancaires. Ces entreprises ne se considèrent pas vraiment comme des banques. Elles sont appelées les néobanques. Le client utilise une application ou une plateforme web pour créer un compte. Il peut facilement contrôler ses dépenses et ses investissements. Les banques digitales sont réputées pour un service client performant et une grande fiabilité dans les prestations et prix. L’accessibilité et la célérité des démarches constituent aussi un grand atout. En quelques clics seulement, l’utilisateur peut ouvrir un compte et gérer ses transactions à n’importe quel moment.

Ensuite, le troisième groupe est composé des entreprises spécialisées dans les méthodes de paiement en ligne. La conception de nouveaux modes de paiement des achats est l’une des subdivisions phares des Fintech. Grâce aux applications mobiles, les transferts d’argents sur le plan régional ou international se font plus facilement. L’achat à distance et le paiement sont devenus très faciles à réaliser.

Pour finir, le dernier groupe concerne les monnaies virtuelles. La monnaie la plus médiatisée dans ce secteur est le Bitcoin. Cependant, d’autres dispositifs de transactions monétaires se sont aussi développés. On les retrouve notamment sur Facebook en tant que Facebook Credits et sur le jeu Second Life en tant que Linden Dollars.

Qui sont les leaders de la Fintech en France ?

Tous les domaines d’activité classiques ont vu leurs dispositifs économiques bouleversés par le développement d’Internet. Après les secteurs de la santé, du transport ou de l’immobilier, c’est au tour des activités financières. En France, plusieurs startups ont déjà posé leurs marques sur le marché et sont assez connues du public. À titre d’exemple, l’entreprise Bankin met à disposition de ses clients une application mobile. Celle-ci permet de gérer ses comptes bancaires. Actuellement, l’application est utilisée par plus d’un million de personnes.

Même si les entreprises anglaises et américaines sont les leaders mondiaux du marché, les Fintechs en France sont en pleine expansion. L’entreprise Finexkap par exemple offre des services d’affacturage en ligne. Pour les solutions de paiement en ligne, on peut aussi citer l’application Lydia ou encore Weelo, qui permettent aux utilisateurs de réaliser des transactions. Toutes ces startups présentent des chiffres d’affaires assez intéressants et prometteurs.

Que retenir sur l’assurance des Fintechs ?

Les startups de la finance représentent aujourd’hui un nouveau secteur d’activité doté d’un fort potentiel. Elles proposent des solutions qui correspondent parfaitement aux besoins des utilisateurs dans un monde en pleine mutation. L’avenir de ces entreprises semble très radieux. Selon les études et les statistiques, les investissements sur ce marché augmentent de façon exponentielle. La révolution du secteur bancaire par les startups de la finance n’est plus qu’une question de temps.

Vallois Assurances de part les relations développées avec les porteurs de risques spécialistes de l’industrie financière vous apporte son savoir faire pour la mise en place de ce type de contrat. En complément, nous pouvons vous délivrer une garantie d’assurance contre les risques Cyber et vos responsabilité en matière de RGPD. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur nos assurances rc pro (Fintech, garanties de passif, risques financiers, Etablissement de monnaie électronique, opérateur télécoms SVA…). Les Fintechs font en général l’objet d’investissement de la part de société de capital risque. Certaines contraintes spécifiques sont alors imposées en matière de garanties (RC Pro, RCMS, Fraude ou encore assurance Cyber…etc). 

VALLOIS TEL – 01 45 26 29 29

FAIRE UN DEMANDE D’ASSURANCE RC PRO  EN QUELQUES SECONDES

%

Nos dossiers traités sous 24H

Indépendance

Vallois n’est lié à aucun compagnie. Nous sommes courtier indépendant et mettons nos compétences à votre service

Notre étude est gratuite

Confiez-nous votre étude et gratuitement nous rechercherons les meilleures solutions à vous proposer.

Interlocuteur unique

Au cabinet Vallois vous bénéficiez d’un interlocuteur unique qui vous connait individuellement.  

Technicité & Réactivité

Notre différence est de nous spécialiser sur des produits demandant des compétences pluridisciplinaires, à la frontière de l’assurance et de l’analyse crédit.

faire un devis en ligne

error: Alert: Content is protected !!
Share This