Assurance Rc Pro Administrateur de Biens

Découvrez notre service dédié aux Pros de l’Immobilier

La gestion d’un bien immobilier n’est pas du tout une chose facile pour les propriétaires qui ne connaissent rien des démarches à suivre ainsi que les bases à respecter dans la gestion d’un immeuble ou d’une copropriété. En plus des documents à préparer, des diagnostics obligatoires ou encore des questions sur la répartition des charges, les propriétaires doivent d’autre part, jongler entre les travaux d’entretien et la gestion des conflits et la liste des choses à faire est longue.

A cet effet, la plupart des propriétaires confient l’administration de leur patrimoine à des  professionnels comme les Administrateurs de biens ou le Syndic. Ces professionnels disposent des connaissances et des compétences nécessaires pour garantir la gestion des biens de leurs clients.

Administrateur de Biens : Définition

En matière de gestion de biens immobiliers (maisons, appartements en copropriétés, locaux commerciaux, immeubles…), les propriétaires de ces biens immobiliers utilisent les services d’un prestataire de services dans le secteur immobilier. Cet intermédiaire a pour mission de louer, veiller à l’entretien et à la gestion de ces biens en général. L’administration de bien a pour objet d’exercer ces missions. Il organise la gestion économique, financière et opérationnelle de ces biens de la recherche de locataire à la procédure de gestion d’un contentieux.

La mission de syndic de copropriété est une mission spécifique que peut exercer l’administrateur de biens. Elle supposera la détention d’une carte professionnelle dite carte S de syndic de copropriété. L’activité d’administrateur de biens plus traditionnelle nécessite pour sa part la détention d’une carte professionnelle de professionnel de l’immobilier dite carte G de gestion immobilière (impliquant la détention d’une Rc pro agent Immobilier avec mention Gestion Immobilière et une garantie financière de gestion immobilière).

Si l’administrateur de biens exerce la rôle de syndic d’immeuble, il devra détenir une garantie en RCP syndic de copropriété et obtenir une garantie financière de syndic (et détenir une Carte Professionnelle de Type S). Pour rappel, la garantie financière d’un agent immobilier, peut être de type T, G ou S.

QUEL EST LE COUT D’UNE GARANTIE FINANCIERE SYNDIC ?

SPECIAL PROS DE L'IMMOBILIER

Administrateur de biens : Syndic et gestion immobilière

On appelle « administrateur de bien », le professionnel qui s’occupe  de la gestion  des biens immobiliers mis en location par les propriétaires. Il peut s’agir par exemple d’un immeuble ou toutes autres formes d’habitation, de locaux commerciaux ou de siège d’une entreprise. Le champ d’action de l’administrateur de biens est large dans la mesure où il peut travailler pour des particuliers ou des grandes sociétés foncières ou autres. Il peut par la même occasion exercer pour des compagnies d’assurance. D’autre part, les activités du professionnel peuvent également, toucher la gestion des syndicats de copropriétés, il y joue alors le rôle de syndic.

Pour prendre ses fonctions, l’administrateur dispose d’un mandat d’un an qui peut être renouvelé selon l’accord entre les différentes parties. Comme dit plus haut, ne peut pas prétendre administrateur de biens qui veut, si l’on se réfère à l’étendu des responsabilités et des actions qu’exige le métier.

L’administrateur de bien est assigné à plusieurs attributions. En effet, il se charge de :

  • La gestion des immeubles en les maintenant en état. Cet administrateur met en place, les démarches nécessaires pour la réalisation des différents travaux à entreprendre au sein de l’immeuble ou de la copropriété. Cette prise en charge inclut la recherche des organes compétents à la réalisation du projet de construction ou de réhabilitation. Sa présence est également obligatoire au cours de toutes les réunions de chantier.
  • Présenter un bilan annuel sur la manière dont il conduit la gestion des biens qui lui ont été confiés au cours de l’assemblée générale des copropriétaires. C’est en présence de tous les copropriétaires et au cours de l’assemblée générale que l’administrateur de biens fait part du montant de la charge à payer pour chaque copropriétaire. Ces participations seront utilisées pour l’entretien des biens immobiliers.
  • Donner des conseils aux propriétaires concernant la manière d’administrer leurs biens. Le professionnel se charge également de lui informer de ses droits et également de ses obligations. L’administrateur de bien met ici en pratique, sa spécialité pour le droit immobilier. Par ailleurs, son rôle est également, dans le règlement des discordes qui opposent les copropriétaires ou les propriétaires avec les locataires. Il est dans son droit, si aucune entente n’a été trouvée, de porter l’affaire devant une juridiction compétente

Par ailleurs, un administrateur de biens peut revêtir le rôle d’agent immobilier. D’ailleurs, cette réalité est bien fréquente dans le domaine de l’immobilier. Le professionnel qui agit en tant qu’agent immobilier procède à la gestion des locations existantes et à la recherche du bon locataire. C’est également dans ses attributions de rédiger le contrat de location qui sera vu et signé par le nouveau locataire et le propriétaire. D’autre part, il lui appartient de percevoir le loyer en déduisant les charges nécessaires pour ensuite, envoyer l’argent de son client.

  1. Exercer en tant qu’administrateur de biens

Le métier d’administrateur de biens figure parmi ceux qui sont réglementés. Ainsi, ceux qui s’y intéressent doivent absolument être en possession d’une carte de Gestion Immobilière. Celle-ci est à demander auprès de la préfecture du département. Il est à noter que la délivrance d’une telle carte est elle-même réglementée dans la mesure où seuls, les personnes qui ont un Bac +3 peuvent faire leur demande. La formation requise touche différentes spécialités comme le droit, l’économie et le commerce. Une exception cependant pour les détenteurs d’un BTS en immobilier qui peuvent également soumettre leur demande à la préfecture. Une fois la carte en main, il faut savoir qu’elle a une validité d’un an.

  1. Les formations à suivre

Pour se lancer dans le métier, l’intéressé doit avoir suivi une formation de deux ans après le Bac dans le droit, la comptabilité et l’immobilier. Voici quelques exemples de parcours qui peut être suivis : BTS professions immobilières, BTS NRC – négociation et relation client,  BTS comptabilité et gestion,  DUT CJ – carrières juridiques et DUT GEA – gestion des entreprises et des administrations option gestion comptable et financière. Le BP des professions immobilières est également validé.  Ces deux types de formations seront suivis de pratiques. Ceux qui souhaitent poursuivre peuvent décrocher un bachelor dans les métiers de l’immobilier et le business development ou obtenir des diplômes de licences professionnelles avec comme spécialités la gestion et l’administration de biens ou la gestion et le développement de patrimoine immobilier. L’on peut également suivre des formations à Limoges, Toulon, Clermont-Ferrand et Colmar, Toulouse et bien d’autres villes françaises dans les métiers du droit de l’immobilier, les métiers de l’immobilier, la gestion et l’administration des biens et la gestion et le développement de patrimoine immobilier administration de biens entre autres. Ces différentes formations donnent lieu à la délivrance  de certificats et de titres professionnels dans la gestion immobilière. Par ailleurs, l’étudiant peut continuer jusqu’au master spécialisé.

Conditions d’exercice de l’Administrateur de biens et du Syndic

Le métier de syndic ou d’administrateur de biens est ouvert à toutes les personnes  physiques ou morales qui disposent d’une carte professionnelle. Exercer sans cette carte est puni par la loi et passible d’un emprisonnement de 6 mois et d’une amende de 7 500€.

D’autre part, la loi exige pour les acteurs dans ce secteur de contracter une assurance Responsabilité Civile  Professionnelle dans la mesure où la responsabilité civile du syndic ou de l’administrateur de biens peut être engagée lorsqu’il exerce son travail. Le principe du Rc PRO se base sur la garantie qu’elle octroie au contractant en cas de préjudices à l’encontre d’autrui et cela dans le cadre de l’exercice de la profession.

Attention : l’assurance de responsabilité civile professionnelle peut s’avérer insuffisante face à la problématique de l’erreur de gestion qui peut être reprochée au dirigeant. Une RC des dirigeants est ici nécessaire.

Nos produits dédiés : 

Vallois vous accompagne dans votre dévelopepment en vous donnant accès à son offre de GLI dédiée aux administrateurs de biens et à son contrat contrat parc de PNO.

Contactez Vallois pour tout savoir sur vos assurances obligatoires

Recevez un devis Rc Pro Administrateur de Biens
Tel : 01 45 26 29 29

Découvrez également notre base d’informations liée à l’assurance des administrateurs de biens comme par exemple : les frais d’agences,  l’attestation de pointe en garantie financière ou encore le salaire d’un agent immobilier.

Ces Assurances Rc Pro pourraient vous intéresser :

Lexique assurances de l’immobilier :

Autres informations ADB

Assurance Rc Pro Administrateur de Biens modif: 2017-01-15T21:15:17+00:00 par CabinetVallois
error: Alert: Content is protected !!
Share This